Nouveau Moteur Audi A4 TFSI 190 Ch

Audi : un nouveau moteur essence 2.0 TFSI 190 ch

La future nouvelle Audi A4 de 2016 sera la première à disposer du nouveau moteur essence 2.0 TFSI de 190 chevaux tout juste dévoilé par le constructeur aux anneaux. Grâce à un cycle de combustion adapté rappelant le cycle de Miller, il propose une consommation moyenne de 5.0 litres/100 km.

On connaissait le downsizing, qui consiste à créer des moteurs plus petits et plus économes mais pas moins puissants grâce à l'injection directe et la suralimentation. Voici maintenant le rightsizing, histoire de ne pas aller trop bas et de garder un déplacement et une puissance en rapport avec la catégorie du véhicule. C'est Audi qui lance ce concept et le message est clair : pas question de mettre un 3 cylindres dans nos berlines ! Son nouveau moteur essence est donc un 4 cylindres 2.0 TFSI, comme les anciens. Et il développe 190 chevaux et un couple de 320 Nm entre 1 450 et 3 200 tours/min.

 

Pourtant, il se contentera de 5.0 litres/100 km sous le capot de la nouvelle A4, qui sera donc la première à en bénéficier dans la gamme du constructeur aux anneaux. Pour réussir une telle prouesse, Audi continue d'utiliser des technologies classiques comme le turbo et l'injection directe, mais ajoute une subtilité technique au niveau de la combustion.

 

Taux de compression plus élevé
En fait, pour son nouveau moteur 2.0 TFSI 190 ch, Audi utilise une technique comparable à celle du cycle de Miller – utilisée récemment par Nissan sur les moteurs de la Micra. Le temps de démarrage a été raccourci grâce à une nouvelle position des arbres à cames abaissée à 140° au lieu des 190° ou 200° habituels, et le ratio de compression est élevé grâce à la fermeture plus rapide de la soupape d'admission. La pression de suralimentation est également plus élevée que d'habitude, tandis que le système Audi Valvelift (AVS) permet d'obtenir un temps de démarrage court à faible charge, et un temps plus long à charge plus élevée.

 

Pour Audi, ces technologies permettent d'obtenir les bénéfices de la consommation d’un moteur downsizé à charge partielle et les avantages d’un moteur de plus grosse cylindré à charge plus élevée. Le résultat : « Une efficience optimale pour plus de performance sur toute la plage du régime du moteur. » On a hâte de tester cela sur la nouvelle A4.

Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Audi : un nouveau moteur essence 2.0 TFSI 190 ch

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter