Bmw

Bmw S 1000 R : les nerfs à vif !

La Bmw S-1000 RR a été lancée en 2009 puis remaniée en 2011. Pour la version roadster, le constructeur à l’hélice s’en est directement inspiré et malgré son look dépouillé, la 1000-R modèle 2014 possède bien le même ADN que son aînée, et la ressemblance au premier coup d’œil reste frappante.

+ de photos Bmw S 1000 R

Une vraie cavalerie

La version S-1000 RR annonçait 193 chevaux pour 183 kg à sec. La version roadster accuse quant à elle 207 kg pour 160 chevaux, dépouillée mais diablement efficace elle reprend le Race-ABS et l’anti patinage ASC de sa grande sœur, en proposant 2 modes de pilotage : rain + road.

Couple et puissance disponibles en bas

Le 4 cylindres en ligne a été revisité pour intégrer le cadre périmétrique en alliage léger du S-1000 RR, roadster oblige le couple et la puissance sont désormais disponibles plus bas dans les tours afin de mieux s’adapter à une circulation urbaine. 

Fidèle à la devise « plein de punch en toutes circonstances », le quatre cylindres de 999 cm³ équipant la S 1000 RR a fait l’objet d’une modification profonde pour tourner sur la S 1000 R.

Pour l’adapter de manière idéale tant à la circulation quotidienne qu’à des sorties sportives sur les routes de campagne, la caractéristique de puissance et de couple est désormais nettement plus corsée dans la plage des régimes inférieurs et moyens. Le régime maximal a été abaissé d’environ 2 000 tr/min. Le moteur délivre 118 kW (160 ch.) à 11 000 tr/min et développe un couple maximal de 112 Nm à 9 250 tr/min. Jusqu’à 7 500 tr/min, le moteur débite 10 Nm de plus que sur la S 1000 RR et autorise ainsi, dès les bas régimes, des départs et des reprises fougueux, surtout sur les petites routes sinueuses.

Poignée de gaz électronique

À cet effet, les canalisations dans la culasse du moteur ont été redessinées, le profil des cames a été redéfini et la gestion moteur a été adaptée en conséquence. Par ailleurs, la nouvelle gestion moteur BMS-X permet de mettre en œuvre un système d’accélération électronique, la « poignée des gaz électronique ».

Plus joueuse et plus fougueuse

La moto devient plus joueuse et fougueuse à bas régime, la partie cycle quant à elle reprend celle de la RR, intégrant le moteur comme élément porteur. Fourche inversée, géométrie légèrement modifiée pour s’adapter au roadster, la ligne est offensive avec un nez qui descend bas et un arrière qui pointe vers le haut.

Issue de la compétition

L’instrumentation a été empruntée à la compétition avec entre autres l’affichage du rapport engagé, l’enregistrement du temps au tour, le mode de pilotage ou encore le témoin de passage des rapports. La nouvelle Bmw S-1000 R s’impose comme la référence en matière de roadster, il va désormais falloir compter avec.

La S 1000 R est vendue au prix de 12 950€.

Fiche technique : moteur 4 cylindres en ligne – 999 cm3 – 106 ch à 11 000 tr/mn. – 112 Nm de couple – boîte 6 – freins : 2 disques de 320 mm à l’avant étriers 4 pistons + 1 disque 220 mm à l’arrière étrier piston simple – pneus : 120/70 ZR 17 + 190/55 ZR 17 – hauteur de selle 814 mm – réservoir : 17.5l – 0 à 100 km/h : 3.1s – vitesse : 270 km/h (circuit).

Philippe Pillon

Votre avis nous intéresse sur :  Bmw S 1000 R : les nerfs à vif !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter