Seat

Comparatif de compactes diesel dynamiques : Seat Leon FR vs Renault Mégane GT

Bien que le diesel passe petit à petit de mode, les constructeurs continuent de nous en proposer à toutes les sauces, du petit diesel anémique au V12 TDI. Sur le segment des compactes, les ventes de diesel ne s\'écroulent pas comme c\'est le cas chez les citadines et les marques nous proposent même des déclinaisons dynamiques de leurs modèles. Nous avons ainsi opposé la Seat Leon FR TDI 150 à la Renault Mégane GT dCi 165.

+ de photos Seat Leon FR TDI Vs Renault Megane GT dCi

Pour ce faire, nous nous sommes rendus au Pays basque, entre mer et montagne, entre ville et routes désertes, entre conduite douce et conduite sportive, entre France et Espagne. Mais avant de démarrer les moteurs, arrêtons-nous un instant sur l’esthétique.

Design

La Française se pare du bleu Iron emblématique de la gamme GT et s’affiche tout en courbes et rondeurs avec des ailes galbées accentuant l’impression de largeur et de dynamisme. C’est flagrant, vu de l’arrière, par rapport à la Leon alors que seulement 2 cm les séparent. Il faut dire que l’Hispanique, vêtue du rouge Désir, propose un style radicalement différent, fait de lignes tendues et marquées. Les flancs sont sculptés d’arêtes, apportant à leur façon du dynamisme au dessin global. Les jantes, en 18" sur les deux compactes, sont régies de la même manière : un dessin droit pour l’une et courbe pour l’autre.
Seat Leon FR TDI Vs Renault Megane GT dCi
La Renault joue la carte sportive dans les détails, avec un diffuseur en plastique gris englobant deux belles sorties d’échappement à l’arrière, et des rétroviseurs ainsi que les canules de prise d’air dans le bouclier avant de la même couleur. La Leon lui oppose une certaine sobriété malgré un bouclier avant largement ajouré.

Habitacle

À l’intérieur, les deux compactes donnent dans le sombre avec quelques rares touches de couleur, rouges ou bleues. Uniquement pour quelques surpiqûres pour l’austère Ibère tandis que la Mégane GT (lire notre article) dispose de quelques inserts en plus. La Française propose aussi des poignées facilement « agrippables » sur les contre-portes, les passagers apprécieront. Dans l’ensemble, les finitions se valent en qualité, les deux systèmes d’infodivertissement également avec un avantage à la Renault pour son très grand écran, mais une ergonomie et une facilité d’utilisation mieux pensées sur la Seat.
Intérieur Seat Leon FR TDIIntérieur Renault Megane GT dCi
Les sièges se veulent sportifs et assez fermes de part et d’autre, mais ceux de Renault sont nettement plus flatteurs tout en offrant un meilleur maintien et tout autant de confort. La contrepartie de ces beaux sièges est une perte d’espace à l’arrière avec l’impossibilité de glisser nos pieds en dessous. Malgré un espace aux genoux similaire, la Seat se fait plus accueillante et ce malgré les presque 10 cm de moins en longueur. Le coffre de la Française ne profite pas non plus de ces centimètres supplémentaires, affichant à peine 4 litres de plus que sa concurrente avec 384 litres contre 380 litres.

Sur la route

Sur le papier, l’avantage est clairement du côté de la Mégane GT dCi : 165 ch contre 150, 380 Nm contre 320 au même régime, 4 roues directrices contre deux. Seule sa cylindrée est moindre avec seulement 1,6 litre contre 2,0. Mais ça se saurait si les chiffres suffisaient à faire un vainqueur. D’ailleurs, l’exercice du 0 à 100 km/h tourne à l’avantage de l’Espagnole qui le couvre en 8,4 secondes contre 8,8 pour la Renault.

À l’usage, le 4Control de la Renault est toujours aussi génial, mais demande toujours un bon temps d’adaptation. Les angles et l’orientation des roues variant selon le mode de conduite et la vitesse, il n’est pas toujours aisé, de prime abord, de savoir comment elle va réagir dans telle ou telle situation. La Leon ne pose pas ce problème avec son système classique à deux roues directrices, nous savons d’emblée ce qu’il faut faire avec et sa prise en main est bien plus intuitive et rapide. Son train avant est mordant et efficace tandis que son train arrière semble paresseux face à l’agilité de celui de sa rivale. Non pas qu’il soit mauvais, ni même que la Seat soit particulièrement sous-vireuse, il est simplement surpassé par celui de la Française qui virevolte de virage en virage, pouvant compter, elle aussi, sur un bon train avant.
Seat Leon FR TDI Vs Renault Megane GT dCi
Malheureusement, l’ensemble moteur-boîte de la Renault ne suit pas, manquant cruellement de répondant. Les 165 ch ne semblent pas tous actifs, le couple pourtant supérieur est moins présent que celui de la Seat. Nous ressentons une certaine mollesse globale, sans doute due à la boîte de vitesses EDC et à l’étagement des rapports. De son côté, la Leon FR (lire notre article) est nettement plus homogène, sa boîte DSG plus rapide et efficace, et la moindre pression sur l’accélérateur entraîne une réaction rapide de la voiture là où la GT dCi nous fait attendre, frustrante.

Plus la conduite s’accélère, plus le besoin de réactivité de la voiture se fait sentir et plus la Mégane marque le pas en plaisir de conduite. Quel dommage, avec sa tenue de route et son agilité elle avait pourtant un gros atout, sans parler de son amortissement passif remarquablement géré.

Verdict

D’un côté, nous avons une voiture homogène qui joue la carte de la sobriété, limite austère, mais avec une tenue de route très correcte alliée à un ensemble moteur-boîte réactif et plaisant – bien que trop sonore en phase d’accélération. De l’autre, une compacte qui affirme son côté sportif esthétiquement et sur le choix technique du 4Control, mais à qui il manque un groupe motopropulseur à la hauteur du plumage. Le bon choix serait le moteur et la boîte de l’une avec le châssis de l’autre. Mais puisqu’il faut choisir, le choix se fera sur la Seat, plus homogène et moins frustrante, bien aidée par un prix plus bas, s’affichant à 30 730 € face aux 34 500 € de la Mégane GT.

Etienne Roville

Votre avis nous intéresse sur :  Comparatif de compactes diesel dynamiques : Seat Leon FR vs Renault Mégane GT

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter