Comparatif

Essai : Bmw M3 VS Bmw M4

Chez BMW accoler le sigle M au patronyme de ses modèles correspond à ajouter un zeste de compétition que de nombreux clients apprécient.

+ de photos Comparatif BMW M3 VS BMW M4

Ainsi, les nouvelles BMW M3 Berline et BMW M4 Coupé se présentent en dignes héritières des quatre générations précédentes et bien entendu, le sang vitaminé qui les irrigue leur apporte un niveau de performance hors du commun. Nous voulons parler de ce nouveau moteur le six cylindres en ligne bénéficiant de la technologie BMW M TwinPower Turbo, qui associé à des châssis eux-mêmes complètement retravaillés, destinent les autos à pouvoir s’exprimer pleinement en circuit. En effet, cette aptitude à tourner de manière constante et fiable sur circuit a été l’un des principaux objectifs de développement inscrits dans le cahier des charges des BMW M3 Berline et BMW M4 Coupé. C’est ainsi, que les deux modèles sont dotés d’un système de refroidissement conçu pour le circuit de course, qui garantit à tout moment une température idéale du moteur, des turbocompresseurs et de la boîte de vitesses.

Dans ces conditions, il était normal que La Revue Automobile associée à son fidèle partenaire le Circuit de La Ferté Gaucher, veuille vérifier les aptitudes de ces deux nouveautés, qui présentent bien des points communs.

Alors, nous avons demandé à notre pilote essayeur-maison Laurent Laskowski d’arbitrer sur le grand circuit LFG, un match entre la Berline M3 et le Coupé M4 dans un face à face simultané, qui n’a pas manqué de piment.

Présentation des protagonistes : à gauche dans notre tableau, la Berline, à droite le Coupé.

Comparatif M3 & M4

Berline M3

4 portes

4671/1877/1424

2812

1579/1603

121

1520

431

550 (1850/5500 tr/mn)

4,92

Essieu à jambes articulées

Essieu à cinq bras

Etrier 4 pistons disques ventilés

Etrier 3 pistons disques ventilés

Démultiplication variable

255/40 ZR18 95Y

275/40 ZR18 99Y

1’ 16’’ 02

 

 

Longueur/largeur/hauteur

Empattement (mm)

Voie Av/Ar (mm)

Garde au sol (mm)

Poids à vide Din (kg)

Puissance Moteur (ch)

Couple (Nm)

Rapport poids/puissance

Suspension Avant

Suspension Arrière

Freins avant

Freins arrière

Direction à crémaillère

Pneus Avant

Pneus Ar

Temps au tour

Coupé M4

2 portes

4671/1870/1383

2812

1579/1603

120

1497

431

550 (1850/5500 t/mn)

4,84

Essieu à jambes articulées

Essieu à cinq bras

Etrier 4 pistons disques ventilés

Etrier 3 pistons disques ventilés

Démultiplication variable

255/40 ZR18 95Y

275/40 ZR18 99Y

1’ 15’’ 27

 Rien dans les caractéristiques présentées ici ne distingue foncièrement les deux autos, hormis un avantage de 23 kilos en faveur du Coupé. Alors pour trouver la différence nous nous sommes retournés vers le pilote maison qui répond à nos questions. 

Laurent, les deux voitures sont-elles identiques ?
« J’ai envie de dire quelles sont identiques à la différence que la M3 possède 4 portes. Pour le reste elles le sont comme dans la conduite. La seule différence, infime, c’est le poids. »

Pourquoi et comment expliques-tu la différence chronométrique ?
« Il faut savoir que lorsque j’ai effectué les tours chrono nous étions sur une piste très grasse et glissante et cela nécessitait un peu d’adaptation. Forcément, ayant commencé avec la M3 j’étais un peu moins à l’aise et puis le moindre poids de la M4 peut avoir joué un petit peu également. »

Les deux BM, M3 et M4 te semblent-elles aptes à la piste comme l’indique le constructeur ?
« Oui tout à fait les deux autos sont très efficaces, avec des freins performants et endurants. Quand j’ai pris le volant je me suis dit ça n’est pas une auto à mettre entre toutes les mains parce que clairement c’est très sportif, très viril et globalement très abouti, alors sur circuit c’est parfait. »

Pour terminer quel serait ton choix comme voiture de tous les jours ?
« Je préfère la M3 car je trouve que les volumes sont plus harmonieux que sur la M4 et mon choix se tournerait vers la 4 portes. »

Tu avais des références en la matière alors comment peux-tu situer l’évolution de ces nouveaux modèles ?
« J’ai déjà roulé avec toutes les M3 précédentes : E30, E36, E46 et la dernière E 90 avec le V8 qui était très lourde. Là avec la dernière venue, même si elle pèse 1,5 tonne, dans son comportement reste très légère et très précise et l’on peut dire qu’ils ont vraiment passé un step. En tout cas, j’ai vraiment adoré prendre le volant de ces deux voitures, dont le pilotage s’est avéré très, très agréable. »

Voilà une manière élégante de saluer le travail des ingénieurs BMW et de renvoyer dos à dos la Berline et le Coupé confondus dans le même éloge.

Crédit photographique: Gilles Vitry, La Revue Automobile

 

Alain Monnot

Votre avis nous intéresse sur :  Essai : Bmw M3 VS Bmw M4

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter