Infiniti

Nissan et Infiniti au ralenti sur leurs projets les plus chauds ?

Souhaitant se concentrer, pour lui et sa filiale de luxe Infiniti, sur son cœur de gamme afin d\\'augmenter ses parts de marché mondiales, Nissan aurait pris la décision de mettre en pause le développement de ses modèles sortant du lot comme l\\'IDx, le BladeGlider et la Q50 Eau Rouge. Le départ l\\'année dernière de deux dirigeants d\\'envergure qui avaient porté ces projets ne serait pas non plus étranger à cette posture.

+ de photos Infiniti Q50 Eau Rouge

Tout roule semble-t-il pour Nissan et sa filiale de luxe Infiniti, le premier toujours fringuant avec ses crossovers, Quashqai en tête, et le second occupé à développer sa gamme avec, par exemple, la toute nouvelle Q60, une alléchante berline coupé. Mais en arrière-plan, l'entreprise japonaise, adossée à Renault au sein de l'Alliance Renault/Nissan, semble moins sereine qu'il n'y paraît.

D'après les information d'Automotive News, le départ en 2014 de deux de ses principaux dirigeants (Andy Palmer vers Aston Martin et Johan de Nysschen vers Cadillac) aurait conduit le constructeur à revoir quelque peu sa stratégie. Le plus important pour le moment serait de se concentrer sur les volumes, afin d'augmenter la part de marché mondial. Ce qui signifierait, aussi bien pour Nissan que pour Infiniti, la mise sur le côté de tous les projets un peu "exotiques", pourtant très alléchants, dévoilés ces derniers temps.

Adieu l'originalité
Côté Nissan, cette pause concernerait tout d'abord l'IDx, un coupé rétro, sorte de "baby-GTR" destiné à contrer la Toyota GT86. On attendait sa sortie aux alentours de 2017. Deuxième projet touché, celui du BladeGlider, un roadster futuriste à motorisation électrique et à l'architecture originale, avec ses voies rétrécies à l'avant.

Pour Infiniti, le coup serait porté à la Q50 Eau Rouge, la version (très) hautes performances de sa berline Q50, future concurrente d'une Audi RS 5 ou d'une Mercedes E 63 AMG mise au point par Sebastian Vettel en personne. Mais le pilote autrichien n'est plus le DIrecteur de la Performance d'Infiniti, lui qui vient de changer de casquette en passant chez Ferrari. Mine de rien, cela fait un autre "dirigeant" d'envergure qui a quitté le groupe Nissan l'année dernière...

Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Nissan et Infiniti au ralenti sur leurs projets les plus chauds ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter