Renault

Essai Renault Kadjar : l

Après un Koleos qui n’a jamais vraiment convaincu la clientèle européenne, Renault corrige enfin le tir grâce à son partenaire de l’Alliance : Nissan. Une stratégie tardive, me direz-vous ! Mais le produit qui en résulte semble bien armé pour conquérir sa part du gâteau. On vous propose donc de découvrir le tout nouveau Renault Kadjar.

+ de photos Renault Kadjar dCi

Notre Kadjar

Pour une première prise en main, Renault a mis à notre disposition le Kadjar Energy dCi 130 4WD. Il offre, pour 32 800 €, un 4 cylindres diesel d’une cylindrée de 1,6 litre turbocompressé associé à un système d’injection directe. Il développe 130 chevaux à 4 000 tr/min pour un couple maximum de 320 Nm présent dès 1 750 tr/min. La cavalerie peut passer sur les 4 roues via une boîte de vitesses à 6 rapports. Pour les performances, le constructeur annonce un 0 à 100 km/h en 10,5 secondes et une vitesse de pointe de 190 km/h. Les consommations normées donnent un 5,5 litres en cycle urbain et une moyenne de 4,9 litres aux 100 km.

Le Kadjar à du style !

Renault dessine enfin des voitures qui ont du style et du caractère ! Le style du nouveau Kadjar s’inspire fortement de celui qui a façonné la ligne du Captur. La silhouette apporte en plus des lignes et des galbes plus marqués. De face, son regard perçant encadrant une calandre effilée n’a pas manqué de nous séduire. Le profil avec son capot concave surplombé d’ailes proéminentes, ou encore la ligne de caisse remontant sur un épaulement large offre une silhouette musculeuse et sportive. Bref…, après le succès des Clio, Twingo et Captur, le Kadjar confirme le virage stylistique réussi, initié par le designer en chef Laurens van den Acker.

Dans l’habitacle du Kadjar…

Si le duo Clio-Captur offre un intérieur joyeux et une finition déplorable, le Kadjar fait tout l’inverse. L’habitacle reçoit un tableau de bord sérieux et bien élaboré. Les lignes sont tendues, les plastiques d’une qualité convenable et les assemblages devraient bien tenir dans le temps. Tout n’est pas rose pour autant. Il reste quelques petits détails de finition qui laissent à désirer, notamment au niveau des panneaux de porte. Le système d’infodivertissement est le R Link 2 maison. Il est simple d’utilisation et efficace !

Les occupants du Kadjar profiteront d’un bel espace intérieur, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Avec 527 litres, un plancher plat, une banquette arrière rabattable et un siège passager avant repliable en portefeuille, la malle a de quoi raviver votre âme d’antiquaire.

On part en voyage en Kadjar…

Notre essai s’articulera sur un peu plus de 500 km, mélangeant routes départementales, autoroutes et villes de taille moyenne. Dès les premiers tours de roue, on ressent sa filiation avec le Nissan Qashqai dont il reprend la plateforme. Le Kadjar est aussi neutre et juste en virage que son cousin nippon. Ni pertes de motricité ni remontées de couple. La direction est précise et légère. Le rayon de braquage est dans la moyenne de la catégorie. Son insonorisation aurait pu être de meilleure facture. Passé les 100 km/h, de faibles bruits de roulements se font entendre. Par contre, son confort est royal ! Il vous donne l’impression d’être installé dans un bon gros fauteuil. Il filtre brillamment les désagréments extérieurs.

Mais comme notre modèle offre un mode 4x4, nous ne pouvions faire l’impasse sur une virée en forêt. Nous voici donc dans les chemins de la forêt de Fontainebleau. Le temps est maussade et le terrain boueux. Il a plu une grande partie de la nuit. Dans un premier temps, on le laisse en mode traction. Avec sa bonne garde au sol et son couple généreux à bas régime, il se débrouille parfaitement. Il aura fallu une pente de plus de 15° pour activer son mode 4 roues motrices. Et c’est bien ici que l’on voit l’expertise des ingénieurs Nissan qui ont créé le système de traction intégrale. Chaque roue cherche son adhérence maximum pour franchir sans trop de difficulté cette pente abrupte. Ce Kadjar 4WD est vraiment doué !

Il fait bien le job, ce Kadjar !

Il est temps pour nous de faire le bilan. 500 km et une consommation moyenne de 5,8 litres. On valide ! Le style ? Au nombre de personnes qui tournent la tête en le voyant passer dans la rue, on ne peut que reconnaître qu’il plaît. Sur la route : sans être exempt de tout reproche, il se positionne dans la moyenne haute de la catégorie. L’habitacle : s’il manque de gaieté et de joie de vivre, il offre un espace intérieur qui ravira les familles. Vous avez besoin de quitter le joli bitume de nos routes ? Cela tombe bien, car il est capable d’encaisser de longues distances sur sentiers défoncés, sans se départir de son confort et de sa facilité de conduite. La forêt de Fontainebleau peut en témoigner ! Bref… sans révolutionner le genre, le nouveau Kadjar propose un compromis vraiment intéressant.
Note : 15/20

Bien vu :
- Style
- Habitabilité
- Moteur 1,6 dCi

À revoir :
- Insonorisation moyenne
- Manque de peps

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Renault Kadjar : l

image profil
TRINH
2015-10-26 11:29:44  

Encore et toujours des vehicules au mazout à bannir !

image profil
ESPACE4LEAKS
2015-12-05 18:32:54  

Les consommations réelles du KADJAR selon l'étude Autoplus (cf : Autoplus n°1417)  : KADJAR 1.5Dci EDC (110ch) 53.8% de plus qu'annoncées KADJAR 1.5Dci (110ch) 52.6% de plus qu' annoncées
Que nous cache d'autre Renault ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter