Nissan

Les Takumi poseront encore leur nom sur le moteur des Nissan GT-R

« Un homme, un moteur » : rendue célèbre par Mercedes-AM, cette maxime s\\'impose petit à petit dans la plupart des départements hautes-performances des constructeurs. Ainsi, du coté de chez Nissan, seuls quelques employés ont la charge de monter les moteurs de la GT-R. Ils sont désormais cinq et continueront de monter les blocs de la GT-R.

La Nissan GT-R est connue et reconnue pour ses performances impressionnantes. En revanche, la partie invisible de l’iceberg est un peu moins connue : dans l’usine de Yokohama, seuls cinq employés sont habilités à monter les VR38DETT, selon un processus de fabrication très précis.

Izumi Shioya, Nobumitsu Gozu, Tsunemi Oyama, Tetsuji Matsumoto et Takumi Kurosawa, le chef d'équipe, sont les cinq Takumi (nom donné aux artisans reconnus) qui s'occupent d'assembler les 374 pièces qui composent le V6 3,8 l biturbo qui anime Godzilla. Face au mythe que représente la lignée sur l'archipel, Takumi Kurosawa avoue avoir une certaine fierté lorsqu'il pose la plaque nominative sur le bloc, qui a demandé plus de six heures de travail.

Tant que la Nissan GT-R existera, et donc le VR38DETT, les Takumi continueront d’assembler les moteurs. Ils pourraient aussi assembler le moteur de la prochaine génération, dont le V6 pourrait être repris de la Nissan GT-R Nismo LMP1.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Les Takumi poseront encore leur nom sur le moteur des Nissan GT-R

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter