Nissan

Nissan 370Z : une mise � jour bien trop timide

Comme la Nissan GT-R, le 370Z n’envisage pas de quitter le catalogue du constructeur. Pour tenter de séduire encore quelques clients, le coupé s’offre une petite mise à jour.

C’est en novembre 2008 que le Nissan 370Z est venu succéder au 350Z. Digne héritier de la famille Fairlady, le coupé subsiste encore au catalogue. Pour tenter de faire oublier ses neuf ans de carrières, il passe par la case restylage.

Les évolutions cométiques sont très timides sur ce nouveau millésime, avec des optiques teintées, des poignées de porte ainsi que le diffuseur recouvert en noir, et de nouvelles jantes. L’ensemble peut être associé à la nouvelle livrée Red Metalic alors que toutes les autres teintes sont encore disponibles.

La dotation technologique est plus généreuse, sans toutefois atteindre le niveau des plus récentes concurrentes. Le Nissan 370Z s’équipe du NissanConnect Premium infotainment system, qui affiche la navigation, la camera de recul et le lecteur DVD à travers un écran tactile de 7 pouces. Le V6 3,7 litres ne reçoit aucune modification.

Le bloc, connu sous le code VQ37, conserve ses 328 ch et 370 Nm de couple. La configuration à boîte manuelle se dote désormais d’un embrayage plus efficace pour une meilleure gestion du Synchro Rev Control. La boîte automatique à sept rapports est toujours disponible en option.

Ces évolutions ne concernent que le coupé. Les Nissan 370Z Roadster et 370Z Nismo conservent leur configuration actuelle. Affiché à partir de 32 900 euros, le prix du coupé ne devrait pas évoluer.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Nissan 370Z : une mise � jour bien trop timide

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter