Renault

Renault SYMBIOZ : le design et l'architecture

Au Salon de Francfort, Renault dévoile la très attendue Mégane RS et le concept-car SYMBIOZ.

SYMBIOZ « incarne la vision des véhicules autonomes, électriques et connectés dans un avenir qui permettra aux automobiles d’interagir avec les habitations, les villes, les autres véhicules et les infrastructures connectées ».

Renault SYMBIOZ se meut via une motorisation électrique. SYMBIOZ a été conçu avec une nouvelle idée de l’automobile. Celle de la fusion avec son environnement et du partage de l’énergie. C’est la raison pour laquelle le prototype partage son jus avec son habitation.

Par exemple, il est possible de programmer le système afin d’utiliser l’énergie stockée dans les batteries du véhicule pour alimenter temporairement les éclairages, les écrans ou d’autres fonctionnalités de l’habitation durant les pics de consommation. En cas de panne de réseau, le système s’adapte automatiquement et le transfert d’énergie peut être suivi et ajusté via un écran situé dans la maison ou via le tableau de bord du véhicule.

SYMBIOZ illustre également la vision de Renault en tant qu’extension de la maison. L’habitacle est généreux grâce à une architecture de type propulsion, sans tunnel, avec deux moteurs logés sur le train arrière et des batteries rangées sous le plancher. La combinaison d’un tableau de bord rétractable et des sièges avant pivotants est idéalement compatible avec la conduite autonome Mind off’. Dans ce mode, le conducteur peut facilement se relaxer et discuter, lire un livre ou profiter d’un accès total à son environnement numérique personnel. La technologie de personnalisation permet aussi une détection automatique des occupants pour configurer les sièges, la musique et autres éléments liés à la vie digitale des passagers.



Thierry Bolloré, directeur délégué à la compétitivité du Groupe Renault explique :
« La façon dont nous utilisons nos véhicules est en train d’évoluer. D’ores et déjà une voiture n’est pas qu’un moyen de se déplacer d’un point A à un point B. Concentré de technologies, la voiture devient un espace interactif et personnalisé, qui connecte les occupants aux autres véhicules, aux personnes et aux objets qui les entourent »,
« À l’horizon 2030, nous imaginons de nouveaux scénarios dans lesquels un usage plus efficient de l’énergie, la connectivité et les possibilités de conduite autonome amélioreront notre façon de vivre et de nous déplacer. »

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Renault SYMBIOZ : le design et l'architecture

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter