Bmw

Essai BMW X2 : la formule parfaite ?

Quand on pense à BMW, il faut reconnaître qu'on a de quoi se perdre parmi toutes ces appellations robotisées : X = 330d + 535 - 440/i3 (X1/X3 > X5/X6M) 4 + Z4. Cela donnerait même l'impression de jouer à "Des chiffres et des lettres", car lorsque l'on veut s'orienter vers un modèle, l'offre pléthorique devient rapidement un véritable casse-tête !

+ de photos Bmw X2 sDrive20i

La voiture a un je-ne-sais-quoi de presque déjà-vu ! Comme un air de série 1 réhaussé avec cependant quelques différences qui intriguent...
Des sigles M qui foisonnent sur les flancs avant, les seuils de porte, le repose-pied en aluminium, le bas du volant et les jantes… Du logo BMW en veux-tu en voilà : un sur le volant, le coffre, les jantes et le classique sur le capot.

Officiellement, le constructeur allemand présente ça comme un hommage aux anciens modèles de la marque bavaroise. Officieusement, on se demande si la marque ne chercherait pas à faire du branding au maximum, de sorte à mieux se faire remarquer dans un marché saturé de véhicules qui se ressembleraient tous… ou tout simplement à écouler son stock de logos !
Cependant, il y a de quoi rester enthousiaste, car pour ce nouveau SUV, lorsque l’on entrevoit son profil et sa poupe, l’on se dit qu’il a une belle bouille et que l’ensemble est assez harmonieux. Et puis, on dira que c’est cadeau. Car, comme le dit si bien mon préparateur : « Ça ne coûtera pas plus cher ! ».

Ses coloris sont également à l’image de l’esprit que BMW a voulu forger pour ce nouveau SUV : vivant et dynamiques. Un peu à la manière de M&M’s, il y a un bleu, un rouge et un jaune pétants. Et il faut reconnaître que ça fait du bien de voir enfin des couleurs !

Si l’on était sceptiques quant aux réminiscences de la Série 1, il faut monter à bord pour se rendre compte qu’il s’agit d’une toute autre sensation lorsque l’on y prend place. On a cette impression d’être surélevé comme dans un SUV, sauf qu’après avoir enchaîné quelques virages, l’on est agréablement surpris par les suspensions plus fermes que sur le X1 et l’on se rend compte de l’incroyable comportement du châssis spécifique de la voiture dont le centre de gravité a été abaissé. Ainsi, le X2 sDrive20i avec sa nouvelle direction M sport, se meut et épouse les virages avec une dextérité époustouflante.
Pire, même la voiture est tellement confortable qu’elle donne cette impression d’aller piano alors que si l’on jette un coup d’œil à l’affichage tête-haute, on roule plutôt rock’n’roll voire hard rock — en toute simplicité et en ne consommant que 12,7 litres au 100.

Calmons-nous, et passons le mode Sport. Juste pour voir. Le X2 étant intrinsèquement déjà sportif, l’activation du mode sport ne fait sentir qu’un léger changement au niveau du changement des rapports et de la réactivité du moteur 4 cylindres 2 litres 192 ch relié à une boîte double embrayage à 7 rapports.

Essai

Le fameux joystick de vitesse est visuellement agréable, mais il faut reconnaître que son utilisation nécessite un temps d’adaptation. Ainsi, pour enchaîner rapidement une manœuvre on s’assurera par deux fois que l’on a passé le bon rapport avant d’accélérer.

Toujours dans le tactile, l’écran de bord, qui l’est véritablement, et à la fois contrôlable via la molette centrale.

Aussi compacte qu’une Série 1, mais surélevée à la manière d’un SUV, voilà l’essence même de ce BMW X2 qui ne se targue pas d’être un nouveau modèle, mais prétend juste vouloir séduire sa future clientèle différemment.
Une nouvelle clientèle qui va être encore plus tiraillée parmi le très foisonnant choix de modèles chez BMW. En effet, entre le X1, X3, X4, X5 et X6… on est très rapidement perdu et le choix devient cornélien. Et le casse-tête n’est pas près de se terminer, car le constructeur allemand promet l’arrivée d’un X7… de quoi vous donner la bosse des mathématiques. ?

Note : 15/20

On apprécie :
- La qualité de la caméra de recul
- Ses couleurs à croquer
- Le compteur de vitesse. Non pas parce qu’il monte jusqu’à 260, mais surtout parce qu’il est lisible et esthétiquement puis visuellement agréable, car dépourvu de vitre plastique (on a essayé de toucher l’aiguille ça ne marche pas, mais c’est fascinant !)
- Son chargeur à induction qui fonctionne de façon intuitive.
- Qu’il existe aussi en version 4 roues motrices

On regrette :
- Un énième nom robotisé qui manque sans doute de personnalité
- Une pléthore d’options et de customisations qui peuvent aller du simple au double
- Une clé qui n’a pas d’emplacement dédié
- L’absence d’une motorisation M – même si c’est déjà pas mal, c’est frustrant de ne pas avoir le badge « M » à l’arrière.

La Playlist qu’il faut écouter si vous avez la chance de monter à bord de la nouvelle BMW X2 :
Anne-Marie – Ciao Adios
Imagine dragons – Whatever it takes
Axwell Ingrosso – More than you know
Camila Cabello – Havana
Stokely – Organic
Benny Sings – Each other
Simon Law – Message of love
Tom Misch – Movie
Stagione – Magic fingaz
Lighthouse family – Free/one
Jamiroquai – Two completely different things
Andy Stokes – Best day ever
Jody Watley – The mood
Black Mamba – Stronger

La valeur sûre à écouter : Les podcasts de Better Days sur NRJ avec Bibi

Photos© Benoit ALVES

Daniel Latif

Votre avis nous intéresse sur :  Essai BMW X2 : la formule parfaite ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter