Mercedes

Mercedes E220 Bluetec : Routi?

Comme beaucoup, j'aime les voitures de sport, plus c'est inconfortable et bruyant, mieux je me sens. Enfin, mieux je me sens jusqu'au moment oùça devient fatigant et à ce moment-là, ce que j'aime, c'est me retrouver au calme dans une berline aux antipodes de ce qui m'attire chez les sportives, dans le confort d'une voiture spacieuse et silencieuse et c'est tout ce que m'a apporté cette Classe E.

+ de photos Mercedes E220 BlueTEC

Force m’est d’avouer que lorsque mon rédacteur en chef – qui connaît bien mes goûts – m’a annoncé l’essai de cette Mercedes Classe E, j’étais bien content. Tout d’abord car, comme dit plus haut, j’aime beaucoup les berlines et ensuite parce que je n’avais jamais eu l’occasion d’essayer de Mercedes en dehors des SLS et autres AMG et très récemment la nouvelle Mercedes GLC.

Cessons de tourner autour du pot, et surtout autour de la carrosserie… Quoi que… Arrêtons-nous un instant dessus. Le modèle se présente ici dans un beau gris iridium métallisé, classique, mais toujours très efficace, mettant en valeur le Pack Sport AMG. Ce dernier apporte un réel gain de dynamisme à la ligne, en perdant certes un peu en sobriété, mais pas en élégance. Sont également à noter les superbes jantes AMG de 18, qui ont largement ma préférence parmi toutes celles proposées. Aux mauvaises langues qui pourraient dire que ça évoque une voiture de Taxi (ou de VTC, je ne veux pas relancer le débat !), je répondrais que ça s'apparente bien plus à une voiture de cérémonie, sobre et élégante.

Du confort partout :
Bon, c’est bien beau tout ça, mais il est temps pour moi de m’y installer, pour plusieurs jours (non, je n’ai pas dormi dedans et en plus elle ne fait même pas le café !). Le siège conducteur est très confortable et le siège passager lui ressemblant beaucoup, j’imagine qu’il l’est tout autant. Les deux sont réglables électriquement dans tous les sens, et malgré toute ma mauvaise volonté et mes 1,97 m, je n’ai pas mis plus de 30 secondes pour trouver une position de conduite parfaite (volant électrique également) et l’enregistrer, tout en préservant de l’espace pour les jambes des passagers arrière, que ce soit un client si je suis un Taxi ou une mariée et sa robe, et ça, ce n’est pas rien !

width=668
Par principe, j’ai testé les sièges chauffants, et croyez-moi, ils chauffent, alors, vu la période, j’ai réglé la climatisation très froide et... elle refroidit vraiment ! J’ai donc tout arrêté, sauf le contact, et j’ai pris la route. Dès les premiers kilomètres, urbains, la boîte automatique 9G-tronic fait des merveilles. Les passages de vitesses sont transparents et cela s’avère très agréable dans la circulation et encore plus dans les bouchons. Le confort de roulement est de très haute facture, et les aspérités de la route sont parfaitement filtrées. De façon générale, et après les avoir toutes essayées, quelle que soit la place, le confort est très bon et, même à l’arrière, nous ne sommes jamais ballottés en virage, y compris en conduite un peu rapide.

Car, bien qu’elle ne soit absolument pas faite pour ça, je l’ai testée en conduite dynamique. Les aides de la Mercedes Classe E ne sont absolument pas permissives, se déclenchant très tôt et vous rappelant à l’ordre sans équivoque, avec un petit à-coup. Pour autant, pas de mauvaises surprises, j’ai senti un train avant plutôt efficace et qui ne m’a jamais tiré tout droit comme j’aurais pu le craindre. Néanmoins, j’arrête rapidement de « jouer » – je ne l’ai fait que pour le principe de tester – la E220 BlueTEC m’incitant tellement à une conduite calme et posée, tout en douceur. Cependant, n’allez surtout pas croire que ça veut dire qu’elle ne sait pas rouler vite, au contraire, elle est faite pour ça, aussi bien sur d'interminables bandes d’autoroute que sur les nationales enchaînant de longues courbes.

Le coeur de la E:
Parlons maintenant un peu du moteur. Pourvu d’une cylindrée de 2,1 L, il développe 170 ch et 400 Nm. Des chiffres intéressants dans l’absolu, mais qui s’avèrent un peu justes à l’usage pour déplacer les 1760 kg à vide de la Classe E. Ils restent suffisants, mais la reprise semble parfois un peu juste, la mise en vitesse également. Je pense que le moteur de la 250 Bluetec, essayé récemment dans la nouvelle Mercedes GLC est un bien meilleur choix.

Pour ce qui est de la consommation, elle demeure relativement élevée en zone urbaine où j’ai pu relever entre 9 et 10 L de diesel pour 100 km, mais dès que l’on en sort des agglomérations et que l’on utilise la voiture dans la situation pour laquelle elle est réellement faite, la consommation descend autour des 6 L aux 100 km.

width=668
Cette Mercedes Classe E 220 Bluetec est sans défauts réels, très confortable et correctement insonorisée, bien que le moteur se fasse légèrement entendre en phase d’accélération. Son toit panoramique ouvrant est très agréable et permet à tous les occupants de profiter d’une belle luminosité intérieure. La consistance des commandes, volant et pédales, est très justement calibrée, alliant confort et ressenti, tout à fait en phase avec la définition de la Classe E.

Note : 15/20

Bien vu :
- Confort
- Coffre
- Consommation dans l’absolu
- Boîte de vitesse

À revoir :
- Ne fait pas le café !
- Consommation en ville
- Moteur un peu juste

Etienne Roville

Votre avis nous intéresse sur :  Mercedes E220 Bluetec : Routi?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter