Mitsubishi

Essai Mitsubishi L200 : le trouble-fête !

Vous aimez l'aventure et rêvez de partir loin à la conquête de vastes plaines inconnues ? Mitsubishi a la solution avec son pick-up : L200.

Cet engin roulant, c'est le fidèle compagnon par excellence. Pas forcément celui dont vous rêvez la nuit, mais celui qui vous emmènera au bout du monde tout en se faisant oublier. Un ami sûr, capable des missions les plus difficiles et qui ne ronchonnera jamais face à la tâche.

+ de photos Mitsubishi L200 Instyle BVA

Un L200 à la carte !

Le L200, vous le composez à la carte ! Il est disponible avec 3 châssis : Châssis Cab (2 places, 2 portes, pas de benne), le Club Cab (4 places, 2 portes + 2 ouvrants antagonistes)et le Double Cab (4 portes 5 places). Question moteurs, nous avons le choix entre deux 2.4 DI-D, le premier d’une puissance de 154 chevaux alors que le second passe à 181 canassons. Pour transmettre la cavalerie, il y a la boîte de vitesses manuelle, mais également l’excellente boîte auto. À ceci se rajoute le choix entre trois finitions… Bref, les possibilités sont nombreuses, que ce soit pour un usage professionnel ou loisirs.

Nous, nous avons choisi le plus civilisé de la bande : le L200 Double Cab 2.4 DI-D 181 Instyle BVA dans sa belle robe bleu métallisé qui contraste avec ses marchepieds, rétroviseurs, sabot avant et bouclier arrière de couleur aluminium. Le tout est d’ailleurs complété par une galerie de toit et un couvre-benne. Il en jette comme ça, ce L200 !

Bienvenue à bord du L200 !

Pick-up peut-être, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se la jouer rustique dans l’habitacle ! Le pick-up fait attention à son apparence et soigne l’accueil de ses occupants avec ses sièges bien dessinés en cuir et une instrumentation qui singe parfaitement celle des berlines avec la majorité des commandes au centre de la planche de bord. Alors, certes, on ne retrouve pas l’ajustement des plastiques d’une marque premium, mais les garnitures intérieures respirent la solidité. Le L200, c’est surtout fait pour durer !

Dans l’habitacle les grands gabarits ne sont pas considérés comme des « laissés pour compte » ! S’installer à bord et trouver sa position de conduite est un jeu d’enfant y compris aux places arrière du double cabine, où même des joueurs de NBA se sentiront à l’aise !

Enfin, le système d’infodivertissement, qui utilise un écran tactile comprend : les fonctions audio, navigation et de téléphonie mains libres. Sa facilité enchantera les plus récalcitrants face à la connectivité à tout va !

Détails techniques du Pick Up Mitsibishi...

Allez, une fois n’est pas coutume, le chapitre concernant la motorisation sera vite traité : en effet, Mitsubishi ne propose qu’un seul et unique moteur turbo diesel ! Oui, mais cette unité mérite qu’on en parle, d’abord parce qu’elle promet une consommation au meilleur niveau. Ce 4 cylindres de 2,4 litres promet soit 154, soit 181 chevaux. Ce dernier dispose par ailleurs d’un couple copieux de 430 Nm présent dès 2 500 tr/min. Accouplé à la boîte automatique séquentielle à 5 rapports, il est donné pour une consommation normée respectivement de 6,4 et 7,3 l/100 km, soit 169 et 193 g/km.

Sur papier, tout cela paraît bien joli, mais concrètement, cela veut dire quoi ? Tout d’abord, que le L200 est capable de tirer jusqu’à 3,1 tonnes, de réaliser le 0 à 100 km/h en 11,9 secondes et d’atteindre la vitesse de pointe de 177 km/h.

Des capacités en 4x4 de hait niveau

A l’attaque des chemins corses.

C’est un essai tout à fait particulier que nous vous proposons : en effet, Mitsubishi nous a invités à essayer son pick-up en… Corse ! Mais pas vraiment n’importe où. Si les cinq premiers kilomètres se feront à un train de sénateur le long de la côte, on prendra rapidement la poudre d’escampette pour rejoindre les chemins de traverse, à l’intérieur du pays, qui poussent les 4x4 dans leurs derniers retranchements. La Corse, c’est entre autres, des massifs majestueux où les roches coupantes constituent pour nous un terrain de jeu extrême.

Confiant dans son véhicule, Mitsubishi joue la carte de l’honnêteté, avec des véhicules équipés de pneus standards. Quelle efficacité ! Armé d’un diesel toujours disponible à bas régime, le L200 se régale de ce terrain inégal. Avec un brin de technique et un peu de bon sens, ce grand pick-up permet quelques belles glissades du train arrière, d’autant plus faciles à maîtriser que les réactions sont douces et progressives.

L’épreuve qui suit est plus révélatrice de ses qualités. On passera des sentiers escarpés à l’extrême dureté des massifs sournois, rocailleux et au dénivelé impressionnant. Ici, on enclenche sa gamme courte, via la molette posée juste à côté du levier de la boîte et le Mitsu grimpe littéralement aux arbres. D’autant qu’il est possible de bloquer son différentiel arrière en situation désespérée. Comprenez que pas grand-chose ne l’arrête !

De retour sur les pistes zébrant le spectacle de la nature sauvage et de roches abruptes, le L200 glisse à plus de 100 km/h sur des pistes de gravillons dans un confort étonnant et avec une belle facilité de conduite. Mais ce qui surprend le plus, c’est la qualité de finition : torturé par les ornières démentes et la rocaille, le pick-up ne semble jamais souffrir. Les plastiques, certes durs, de la planche de bord, restent muets. Une belle maîtrise !

Retour sur la route…

Étonnant ! Certes, il ne faut évidemment pas attendre le confort d’une limousine, mais malgré tout, le L200 présente d’étonnantes dispositions. Les longs trajets ne lui font pas peur. Si vous voulez de la sécurité, il suffit de ne pas désactiver les aides à la conduite, et d’enclencher le mode quatre roues motrices. Ici, la tenue de route est irréprochable.

Pour la gaudriole, il faut mettre le mode « Propulsion » et déconnecter l’ESP. De là, il est même possible de se prendre pour Ken Block dans les épingles. Je ne compte plus le nombre de drifts effectué avec ce croupion devenu joueur ! De quoi s’amuser, sans pour autant affoler la maréchaussée.

Essai du Pick Up Mitsubishi L200 sur route

Des défauts ?

Se rapprochant de plus en plus des SUV par sa facilité de conduite et son équipement, le L200 garde toutefois un défaut qui est propre au segment des pick-up. Son encombrement. C’est qu’il faut les caser, ses 5,20 mètres de longueur !

Question budget…

Le Mitsubishi est disponible à partir de 27 690 €. Mais pour une variante à double cabine, comptez sur un budget compris entre 31 390 et 40 890 €, selon les spécifications choisies. Cerise sur le gâteau, il est dispensé de TVS pour les entreprises et les particuliers ne sont pas soumis au malus.

Côté consommation, notre moyenne de 11,5 l/100 km peut tout à fait être considérée comme acceptable. Si vous roulez en citadine, cela peut sembler colossal, mais pour un géant tel que celui-ci, cela n’a rien de répréhensible. Au contraire, même, le L200 peut être apprécié comme « assez sobre »…

Note : 15/20

Bien vu :
- Un vrai baroudeur !
- De plus en plus civilisé.
- Une conduite amusante.
- Pas de TVS pour les sociétés.
- Pas de malus pour les particuliers.

À revoir :
- Taille de géant.
- Train arrière sautillant.

Fiche technique du Mitsubishi L200

 

 

 Carburant :

Diesel 

 Prix du modèle

 

40 890 €    

 

 

Mécanique du Mitsubishi L200

 Cylindrée :

2,4 L 4 cyl. turbo 

 Puissance :

181 ch à 3 500 tr/min

 Couple :

430 Nm à 2 500 tr/min

 Transmission :

4x4

 

Performances du Mitsubishi L200

 Vitesse max :

177 km/h 

 0 à 100 :

11.9 s

 Consommation constructeur :

 

Rejet de CO:

 

8,4/6,5/7,2 l/100 km

 

189 g/km

 

Poids et Mesures : Mitsubishi L200

 Poids à vide :

1 815 kg

 Dimension :

5,20/1,81/1,78 (L/l/h)

 Réservoir :

75 l

 Charge utile :

1 035 kg

 Pneumatique :

245/65 R 17 

 

 

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Mitsubishi L200 : le trouble-fête !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter